top of page

Aline s’en est mordu les doigts pendant des années…

Dernière mise à jour : 29 oct. 2019


Parce que l’erreur la plus courante que nous faisons en cherchant l’âme soeur, c’est de vouloir retrouver un idéal inaccessible: un père ou une mère.


Les parents sont des personnes que nous chérissons plus que tout au monde. Ils font notre éducation, nous apprennent les choses de la vie à leur manière et nous aide à nous débrouiller par nous même et à nous épanouir dans la vie.

La relation amoureuse, la recherche d’une âme soeur n’est qu’une partie de celà.

C’est pourquoi beaucoup d’hommes cherchent une mère et que beaucoup de femmes cherchent (même après 40 ans) le père qui va leur donner cette sécurité.

Je ne pense pas vous apprendre quelque chose ici. Mais si vous avez eu des relations dans le passé, n’auriez-vosu pas chercher à reproduire ce schéma ? Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. 80% de la population fait cette erreur au moins une fois dans sa vie. C’est l’expérience qui determine les choix futurs.

J’aimerais que vous preniez ce temps. Celui de vous poser la question suivante:

Les critères de selection que je me suis fixé sont-il (réellement) de moi ou est-ce que je cherche mon père ou ma mère ? Faites-le! Prenez 5 minutes pour faire le tour de cette question et faites le point une bonne fois pour toute. Parce qu’une seconde erreur se cache dans les réponses que vous dégagerez de cette question.

Ce sera le sujet du prochain article. Gardez les yeux sur votre boite, cette seconde erreur n’est pas la plus mince non plus… et vous la faites peut-être sans vous en rendre compte.

Je vous souhaite une agréable journée

Cathy

P.S. Ne le prenez pas à la légère. Nous avons tous entendu des cas de violences conjuguale dans notre entourage ou à la TV. Bien souvent, la source se trouve dans le rapport à un parent.

Aline n’a pu s’empêcher d’aller vers des hommes qui la batait… il aura fallu un déclic pour qu’elle se rende compte qu’elle reproduisait la relation qu’elle entretenait avec son père.

Pour les hommes, c’est pareil… je suis certain que vous connaissez dans votre entourage ce que j’aime appelé des « petits toutous » qui ne font qu’obéir à leur épouse comme il le faisait avec leur mère.

Un beau jour, la crise d’adolescence refait surface!


0 vue0 commentaire

コメント


bottom of page