top of page

Amour! comment savoir si c’est réciproque?

Dernière mise à jour : 29 oct. 2019


Le jeu de séduction apparaît comme étant assez complexe, surtout si vous êtes débutant en la matière. Dans ce cas, vous risquez de mal interpréter certains gestes comme des signaux d’intérêt alors qu’en réalité, il ne s’agit pas d’un « signal » mais d’une attention gentille.


Pour savoir si l’élu(e) de votre coeur vous aime également en retour, tout se joue dans le nombre des signaux d’intérêt et leur intensité. Comment vous comportez-vous lorsque vous êtes amoureux(se) ? Généralement, les autres se comportent sensiblement de la même manière que vous, et si ce n’est pas le cas, vous allez quand même retrouver des similarités.

Un homme ne se comportera pas de la même façon avec une femme si il est amoureux, que s’il ne l’est pas. En fonction d’une situation donnée, certains vont rechercher plus souvent le contact, afin d’user de techniques de séduction ou de faire comprendre discrètement à l’intéressée qu’elle lui plaît.

Ou à l’inverse, dans un cadre professionnel par exemple, l’homme peut très bien se montrer légèrement distant pour cacher aux autres qu’une femme le trouble.

Pourtant, malgré tous les efforts fournis pour dissimuler des sentiments, il est très rare d’y arriver : le regard va souvent aller vers la personne qui nous plaît, c’est instinctif. Ce n’est peut-être pas la même chose pour tout le monde, mais cela reste pourtant une attitude assez fréquente.

Sur de nombreux sites en ligne, il est souvent conseillé de toucher physiquement la personne, discrètement (sur l’épaule, par exemple, ou le bras…).

C’est un signe d’intérêt qui ne trompe pas. Mais avant que cela ne confirme vos soupçons, veillez à distinguer les personnes tactiles en deux catégories : ceux qui vont toucher leur interlocuteur quel qu’il soit, et celui qui ne touche l’épaule que d’une femme en particulier.

Dans le premier cas, vous resterez, malheureusement, avec vos doutes, mais dans le second, il s’agit bel et bien d’un signe qui doit vous « alerter » !

Veuillez noter que si ce texte semble s’adresser aux femmes il n’en est rien, tout ce qui est écrit ici est tout autant destiné aux hommes même si, pour plus de clarté et de facilité, les exemples évoqués concernent le comportement masculin. Et même si cela reste « hétéro-centré », l’article concerne en fait toutes les relations.

Si votre interlocuteur fait montre de nombreuses gentilles attentions, à vous mais pas aux autres, et qu’en plus vous êtes la seule avec qui il se montre tactile, vous devez vous poser des questions. Si cette personne vous plaît également n’hésitez pas à lui renvoyer des signes.

Sinon, elle ou il risque de se poser beaucoup trop de questions et d’abandonner son « jeu de séduction » trop rapidement, en pensant qu’elle ou il ne vous intéresse pas. Vous passeriez alors probablement à côté d’une très belle histoire d’amour, et ce serait vraiment dommage.

Pour connaître le fin mot de l’histoire et parce que le fait de ne pas savoir si celle ou celui qui vous plaît est également intéressé peut constituer une véritable torture psychologique, il vous faudra assez rapidement passer à l’offensive avant qu’un(e) autre ne vous « pique » la place que vous souhaitiez auprès d’elle ou de lui.

Si cela semble « coller » entre vous, que vous vous entendez bien, proposez un premier rendez-vous, un peu timidement, la personne devrait comprendre le message et accepter ou refuser en fonction.

Si vous êtes la personne à qui on propose ce rendez-vous galant, voyez comment c’est fait, et exprimez votre refus d’une nouvelle relation de façon claire si la personne ne vous plaît pas, et que vous êtes sûr(e) et certain(e) qu’il s’agissait d’un rendez-vous galant. Dans le cas contraire, vous risqueriez de passer pour une personne un peu trop sûr(e) d’elle.

Enfin, si, malgré vos nombreux signes d’intérêts envoyés, votre proposition de rendez-vous se voit refusée, vous saurez que ce n’est pas réciproque (c’est le cas le plus fréquent, malheureusement). Dans le cas contraire, voici quelques signes qui pourront vous aider :

-La personne rougit et/ou bégaye dès qu’elle vous parle -Elle semble vous fuir (contexte professionnel ou scolaire) ou au contraire recherche le contact, dans les deux cas, elle agit en excès.

-Elle est tactile, et trouve des prétextes futiles pour se le permettre (exemple : tu l’as eu où ce bracelet ?) -Elle vous regarde souvent et détourne le regard dès que vous la « captez ». -Elle vous sourit régulièrement

Il existe bien sûr de nombreux autres signes d’intérêts et toutes n’agiront pas de la même façon, même chose pour les hommes. Ce texte ne prétend pas détenir la vérité mais contient un outil intéressant pour y voir plus clair. Vous devriez désormais savoir si oui ou non, vous vous plaisez mutuellement ou bien, si c’est à sens unique. Dans ce cas, il vous faudra passer à autre chose, ce n’est pas facile, mais c’est votre seule option.

Vous pouvez bien sûr continuer de vous acharner mais vous risquez de perdre beaucoup d’énergie pour rien, alors qu’une autre personne prête à accepter une relation amoureuse avec vous, vous attend peut-être quelque part…

Mais la réciprocité n’est pas forcément le premier problème non plus. Peut-être que le problème c’est vous tout simplement.


Comment savoir si je suis amoureux (ou amoureuse) ?

Avant de faire des hypothèse sur la possible réciprocité dans une relation, vous devez vous demander aussi si vous êtes réellement amoureux.

Pour ça, il y a quelques signes qui ne trompent pas.

Quand on est amoureux, on veut à tout prix présenter l’élu(e) à ses parents, à ses proches.

Un peu comme un forfait, un trésor découvert, on veut le dire à tout le monde et surtout faire savoir que « Stop, il (ou elle) est prit ».

Avec les parents, c’est autre chose. On a beau être adulte et avoir confiance en nos jugements, les parents restent des parents. Et leur avis compte souvent beaucoup. Vous ne voulez pas non plus les decevoir.

Alors quand vous aurez envie de présenter quelqu’un à vos parents, dîtes-vous bien que vous avez déjà été touché par une des flèches de Cupidon.

Pour savoir si on est amoureux, on jète un coup d’oeil sur les projets de vie. C’est presque trop facile de valider ses sentiments quand on regarde nos propres projets. C’est une explosion de nouvelles choses à faire. D’un seul coup, vous voulez des enfants, vous marier, avoir une maison à vous, voyager à deux, etc…

Ça n’a plus rien à voir avec les projets qu’on fait en solo (repas chez papa/maman samedi, ce soir bière avec les potes, etc…)

Quand vous êtes amoureux(se), vous vous projetez beaucoup plus loin dans le futur. Faites y attention!

Quand on aime, le physique ne trompe pas… l’excitation, l’envie de faire l’amour… tous ces sentiments physiques sont des repères efficaces. Qui d’autre qu’un amoureux veut passer sa journée entière sous la couette ? Qui d’autres qu’un amoureux veut partager le peu de place dans sa baignoire après le boulot ?

Attention, c’est addictif!!

Et enfin, dernier repère… et celui-ci est sûrement le plus fiable de tous: Pour savoir si vous êtes amoureux, demandez-vous ce qui se passerait en cas de rupture.

Là, vous êtes certain d’être fixé tout de suite. Il se peut même que vous n’arriviez pas à imaginer la rupture.

Dans ce cas, à moins d’être dépendant affectivement, vous pouvez être certain(e) que vous êtes amoureux.


7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page